FEMME MONDE

10 inventions innovantes qu’on doit aux femmes

Nombreux sont les hommes reconnus à travers le monde pour leurs diverses inventions. Or, les femmes elles aussi font preuve d’ingéniosité. Bon nombre de ces dernières ont donné naissance à d’innovantes inventions dans la plupart des domaines. Elles méritent donc d’être connues en plus de ce qu’elles ont créé. C’est dans ce sens que cet article vous faire la surprise de quelques inventions existantes grâce à la gent féminine. 

Le logiciel 

Le secteur de l’informatique a toujours été perçu comme une propriété des hommes. Néanmoins, si les logiciels en informatique ont vu le jour, c’est grâce au génie du docteur Grâce Murray Hopper. 

En effet, cette dernière a conçu un compilateur traduisant la langue écrite en code informatique. Ceci permet aux entreprises de faire face aux factures et aux registres du personnel. Le terme « bug » pour décrire un problème d’ordinateur est aussi l’une de ces inventions. 

Pour finir, Grâce Murray Hopper est appelée la « mère des ordinateurs ». Elle se trouve en fait à la base de la conception du premier programme d’ordinateur convivial aux États-Unis.

C’est à la fin de la seconde guerre mondiale en 1944 que cette dernière s’est penchée sur le sujet. En fait, elle occupait un poste à Harvard d’où son intervention dans le développement de cet outil : l’IBM-Harvard Mark I.

La programmation informatique

Si le Docteur Grâce Murray Hopper a participé à la conception du premier ordinateur, Ada Lovelace n’est pas loin derrière avec la programmation informatique. Imaginez-vous ce que serait le monde sans les algorithmes ? Oui, vous l’avez deviné. Aucune application encore moins les sites internet n’auraient existé. 

Fille d’un poète romantique du nom de Lord Byron, Ada Lovelace est celle qui a permis de jouir aujourd’hui de ces bienfaits. Autour des années 1800 précisément au milieu, cette dernière a travaillé aux côtés du mathématicien Charles Babbage. Ce faisant, elle a traduit toutes les fonctions de la machine analytique du mathématicien. 

Par ailleurs, sa traduction explique le fonctionnement de la machine et de l’algorithme qui va engendrer les nombres de Bernoulli. Ces nombres de Bernoulli sont juste des fonctions très importantes dans les mathématiques et la physique. 

La technologie sans-fil

Connaissez-vous la femme reconnue comme la plus belle du monde dans les années 40 ? Probablement pas. Il s’agit d’Hedy Lamarr, une célèbre actrice hollywoodienne de l’époque. C’est à son invention que l’on doit la technologie sans fil actuelle : le Wi-Fi et le GPS.

En fait, durant sa jeunesse avant de se lancer dans une carrière cinématographique, elle a étudié l’ingénierie. Son jeu d’actrice n’a pas duré bien longtemps non par faute de compétences, mais simplement parce qu’elle s’ennuyait. 

Hedy Lamarr en compagnie du compositeur George Antheil s’est alors laissé emporter par la mécanique et la physique. Ensemble, ils ont créé durant la seconde guerre mondiale l’étalement de spectre. Ce n’est rien d’autre qu’un mécanisme permanent de conduire des torpilles à distance. Ces torpilles sont capables d’arriver au signal radio sans se brouiller. Ainsi, les troupes pouvaient faire passer des informations secrètes sans se faire repérer. Cette technologie finit par devenir une base dans les réseaux sans fil et les téléphones. 

La scie circulaire

En dehors de l’informatique et des télécommunications, les femmes ont aussi fait intervenir leurs génies dans le domaine de la construction de meuble. En particulier, Tabitha Babbith s’est donné des pieds et des mains pour inventer la scie circulaire.

Cette idée lui ait venue en voyant des hommes s’acharner à couper du bois avec une scie qui ne peut qu’être tirée et poussée ; une scie droite. La scie circulaire qu’elle crée possède des dents tout atour permettant alors de continuer la coupe de façon circulaire. Autrement dit, au lieu de couper uniquement sur la traction, la scie circulaire exerce un mouvement de poussé.

Tabitha Babbith s’est par la suite lancée dans d’autres inventions servant toujours à la construction des meubles.

Les essuie-glaces

Les essuie-glaces que l’on voit aujourd’hui en train de nettoyer le pare-brise des véhicules doivent leur existence à Mary Anderson. Oui, même cet efficace outil qui empêche des accidents de rues a été pensé par une femme. 

Autour des années 1900, pour essuyer la neige ou la pluie qui les empêche d’avancer, les conducteurs étaient obligés de descendre de la voiture. C’est ainsi que Mary Anderson fait construire le premier essuie-glace de l’histoire. C’était une lame de caoutchouc posée sur le pare-brise et fonctionnant comme une raclette. Un levier est installé à l’intérieur de la voiture pour l’actionner. 

L’industrie automobile étant à ses débuts, l’invention de cette dernière n’a pas connu son importance. D’abord, il y avait peu de voitures et aussi bon nombre de personnes ont été réticentes envers le produit soi-disant qu’il pourrait distraire la conduite.  

L’essuie-glace de Mary Anderson n’a été breveté que 10 ans plus tard et devient un accessoire à part entier des voitures. Charlotte Bridgwood se basant sur l’idée de la conceptrice d’origine l’a perfectionné. Elle a rendu l’essuie-glace automatique pour le bonheur de tous. 

Le canot de sauvetage

Maria Beasley était une inventrice de talent avec de nombreuses inventions à son compte. C’est parmi ces dernières que figure le canot de sauvetage destiné à éviter les naufrages en mers. 

Avant son idée, les navires avaient pour habitude d’utiliser des radeaux de sauvage en bois et plats pour essayer de sauver des vies. Même si ces derniers faisaient le boulot, ils étaient peu fiables. Le canot de sauvetage a par ailleurs l’avantage d’être à l’épreuve du feu et facile d’utilisation. C’est en effet un modèle compact. 

L’invention a été brevetée au début des années 1800. De nombreux passagers en situation d’urgence ont déjà été sauvés grâce à cette dernière et continuent jusqu’à lors d’être sauvés. 

Le kevlar

Ne soyez pas si confus ! Vous connaissez bien ce qu’est le kevlar ou du moins, vous en faites usage, mais pas directement. Il s’agit d’un matériau beaucoup plus résistant et léger que l’acier. À cet effet, il est utilisé dans la fabrication des gilets par balles. 

De même, le kevlar s’utilise pour concevoir les voiles de bateaux et certains accessoires du secteur de l’aéronautique. D’autres fabrications plus importantes et usuelles sont celles des skis, des casques, des plaquettes de frein et des matériels de camping. On peut donc dire que le kevlar est présent dans divers domaines tels que le sport, la musique, la mécanique et l’armée.

Stéphanie Kwolek l’a inventé en 1963 en se servant de molécules sous forme de bâtonnets. Ces molécules ont donné des polymères en fibre se dirigeant vers une seule direction et qui confèrent au kevlar sa résistance. 

Le Monopoly

Plusieurs personnes croient que le jeu de société le plus populaire au monde c’est-à-dire le Monopoly doit son invention à Charles Darrow. Mais en vérité, c’est Elizabeth Magie qui a fait sortir la première version en 1904. Elle l’a nommée « The Landlord’s Game » qui signifie en français le jeu du propriétaire foncier.

Son objectif était de faire comprendre aux peuples les inégalités économiques existantes. Ainsi, elle vend son brevet seulement pour 500 dollars à Parker Brothers. C’est suite à cela précisément trente ans plus que Charles Darrow s’inspire de son concept en le nommant le Monopoly. Lui aussi le vend à Parker Brothers sans pour autant mentionner sa source. 

Toutefois, l’entreprise a fini par remonter à Elisabeth Magie en 2005 et elle a été reconnue comme l’inventrice de ce jeu.

Le système de chauffage solaire

Si vous pouvez faire usage des panneaux solaires aujourd’hui c’est en partie grâce à une physicienne du nom de Maria Telkes. 

En effet, en 1947 elle se rapproche de l’architecte Eleanor Raymond pour construire une maison alimentée par un générateur thermoélectrique. Ce générateur qu’elle a bien sûr inventé utilise des sels fondus pour stocker de l’énergie thermique. 

La chaleur ainsi stockée est redistribuée dans la maison pour la réchauffer. C’est à ce moment que l’énergie solaire a été utilisée pour la première fois en tant que système de chauffage.

Le filtre à café

Entre temps, le café n’était pas si agréable à boire, car le marc s’y retrouvait. Melitta Bentz a donc eu l’idée d’inventer quelque chose qui pourra donner un aspect plus buvable au café. C’était en 1908 suite à de nombreuses expérimentations qu’elle conçoit le filtre à café en papier. Toutefois, comment a-t-elle procédé ? 

Melitta Bentz choisit un récipient à café en laiton et perce son fond par des trous en se servant du clou. Elle place ensuite du papier buvard au-dessus de ce dernier et le résultat était là. Le café obtenu avec son filtre en papier s’avère moins amer. 

Le 20 juin de cette année, elle déposa alors un brevet qui fut enregistré quelques jours plus tard. Elle crée aussi sa société de filtres chez elle et au fil des ans améliore le modèle en augmentant sa surface d’échange. De ce fait, le café pourra couler plus rapidement. 

En somme, plusieurs femmes ont participé tout autant que les hommes à des inventions innovantes dont on se sert encore aujourd’hui. Certaines de ces dernières comme le Monopoly ont même été attribuées aux hommes pendant un temps. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *